2011

L’Alakran, Oscar Gómez Mata
La Maison d’Antan

Donner de l’amour et du bonheur aux autres, ou simplement les soulager de leur souffrance, peut s’avérer impossible si l’on n’imagine même pas que les autres n’en ont pas besoin. Une histoire qui met l’adulte que nous sommes face à l’adolescent que nous étions. Celui qui parle face à celui qui rêvait. Plus qu’un simple spectacle, ce projet est conçu comme un acte d’échange public créer avec des jeunes de la ville et de la région qui interagissent aux côtés des acteurs.

Cette histoire exprime plus que jamais des inquiétudes contemporaines: le respect de la tradition, la relation intergénérationnelle, l’apparence comme moyen politique… Elle questionne aussi l’idée de transmission: quelles traces, prétendons-nous, nous artistes, laisser aux spectateurs ? Et, de manière plus générale, que laissons-nous, que transmettons-nous aux générations suivantes ?

Un spectacle aussi lumineux et joyeux qu’obscur et mystérieux, comme l’est l’atmosphère originale de la fable de Stevenson.

Auteur: d’après une fable de Robert Louis Stevenson
Metteur en scène: Oscar Gómez Mata
Responsable de production et diffusion: Barbara Giongo

Coproduction
Cie l’Alakran, St Gervais Genève – Le Théâtre, l’Arsenic – Lausanne, Théâtre Les Halles – Sierre, Bonlieu Scène Nationale – Annecy, Hexagone Scène Nationale arts et sciences – Meylan, Théâtre Benno Besson – Yverdon-les-Bains

www.alakran.ch

Crédit photo: Steeve Iuncker

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus